CES GENS DE LA MER


Les marins, les matelots, les corsaires, les mousses se racontent à travers leurs chansons. De belles mélopées initiatiques où tout parle et tout chante sur le navire qui mène au-delà du Nouveau Monde. Chansons de gestes encrées dans le quotidien de ses aventuriers, voyageurs éternels qui poursuivent parfois un rêve incarné par le grand mastodonte que combat le Capitaine Achab chez Melville, ou bien cela peut-être encore une sirène, fascinante et effrayante, tant redoutée depuis la nuit des temps, par un autre navigateur, Ulysse en personne qui se fait attacher au mât pour pouvoir apprécier sa complainte. L’Empire des Mers est si vaste et si mélodieux. Qui n’a pas été charmé par la symphonie de ses flots ?


Autour de cette belle aventure se réunissent les musiciens de La Petite Symphonie. Daniel Isoir, autre capitaine au long cours, fera sonner quelques belles chansons de marins, retranscrites par Haydn et Beethoven. Car c’est dans ces estaminets, dans ces cabarets que le marin est le plus ragaillardi. On chante le Rhum, on dit « Merde au roi d’Angleterre », on fait « tonner le canon ». Arnaud Marzorati, spécialisé dans la chanson historique, retraceraavec le répertoire populaire maritime, une complainte fabuleuse sur les us et coutumes de tous ces pêcheurs du quotidien.